2015, quelques courses avant les fêtes et hop ! 2016 ! BONNE ANNEE !!!

Une très bonne année 2016 à tous, le bonheur, la joie, la santé et des performances à la hauteur de vos ambitions !!! bref, le meilleur !!! 

Déjà 2016 donc et un nouveau visage pour le site sco-training.com, façonné avec efficacité et maîtrise par Fred TEYSSANDIER, qui a bien récupéré de sa superbe perf sur le grand raid de la réunion, et qui peaufine encore la mise en forme pour vous permettre une navigation la plus sympa possible, merci Fred !

2015 n’aura pas été l’année du podium pour le team sco-training composé de mon vieil ami Franck BERLIOZ et de moi-même, il s’agissait probablement de la dernière chance puisque Francky pense lever le pied désormais, à moins que…..toujours est-il que nous nous sommes contentés d’une honorable 6ème place, ce qui n’est pas si mal peut-être à la vue des 200 et quelques équipes qui sont classées derrière nous, mais …………En résumé, une course difficile, avec une grosse opposition, et des imprévus pas très favorable.

Francky comme à l’habitude part pour le premier relais, voici un passage de son compte rendu que  l’on peut retrouver en intégralité sur « courseàpied.net » en fouillant :

« Dimanche 6 décembre, 00h00, c'est l'heure du départ. Comme ces deux dernières années, je me mets en 1ère ligne et pars assez vite pour me placer.

Malgré un 1er km en 3'34, je suis à peine dans les 20 premiers.

J'enchaîne 1km en 3'39, pourtant je me fais toujours doubler, même part des solos.

Une petite bosse, et je sens très vite, que les côtes vont être galère cette nuit.

Je passe au 5km en 18'52.  Au 6ème km, nous arrivons à Sorbiers, et la grimpette commence.

Les conditions sont très bonnes: 4 degrés, pas de vent, ciel clair et le terrain est quasi sec.

Nous sommes désormais sur les chemins, les frontales tournent à plein régime.

Je ne suis pas trop mal sur le plat, correct en descente, mais toujours  à la rue en côte.

Arrive St Christo, je passe en 1h06, correct.

Nous changeons un peu de parcours par rapport à l'an dernier, mais le kilométrage est le même.

Entre le 19ème et le 20ème arrive LA côte. Celle où j'ai marché en 2013 et 2014.

Cette fois, je me force à courir. Ca me permet de doubler quelques coureurs et de lâcher un relayeur duo. Mais j'ai les mollets en feu!

Je poursuis sur du plat, puis grimpe tant bien que mal, mais marche quelques secondes dans une autre côte avec de la caillasse.

Je téléphone à Denis, lui explique qu'il me reste 6km et que "je suis pas trop mal".

Il reste 4/5km, je me sens bien, je tiens du 14-15km/h sur le plat, je rattrape des concurrents.

Dernière côte, puis belle descente sur Ste Catherine où je donne tout et mets les pleins phares, me tords une cheville, sprinte et passe le relais "au gros"….

Je reprends donc le relais….de la narration….et....de la course !!!  donc devant, c’est déjà assez loin, il y a des gazelles, mais tout peut arriver sur les 45 derniers kilomètres.

Tout se passe bien mais je ne double pas de relais 2, ça doit vraiment bien trotter devant….Malgré tout, arrivé au 28ème, je vois enfin un relais 2 qui pointe devant moi, je le double ce qui me donne un coup de boost….peut-être un peu trop d’ailleurs, car 2km plus loin, je loupe une bifurcation, masquée par une voiture, et file tout droit….je me sens rapidement seul, et me rends compte de la bourde, demi-tour au galop, quelques minutes de perdues, et de nouveau sur le parcours, un peu précipité, une bonne gamelle me rappelle qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, je repars, mais une douleur croissante, consécutive à la chute, au niveau du psoas-iliaque rend les choses compliquées, je double à nouveau le coureur relais 2 que j’avais déjà doublé avant mon erreur d’aiguillage, et la suite consiste à gérer la douleur, assurer une bonne foulée malgré tout, et assurer au minimum cette 6ème place, et pourquoi pas une défaillance générale des 5 premiers…….on peut toujours rêver……mais non, rien de tout cela, et …..pas de podium donc, cela aurait été compliqué de toute façon tant le niveau était encore très relevé cette année, mais cependant, encore une belle aventure partagée  avec mon pote Francky, la dernière ? probable …quoique…, on ne sait jamais, hein Francky !!?

De son côté, Robin Faricier ne se pose pas la question de pouvoir accéder au podium, il y est sur chaque course ! En cette fin d’année 2015, il s’est imposé d’abord au cross national volvic (voir la photo du podium) sur l’épreuve de 6km, avant de récidiver une semaine plus tard, en remportant les championnats départementaux UNSS de haute-loire. Quinze jours plus tard, il termine 2ème des championnats d’académie UNSS auvergne de cross-country, quelques mètres derrière Arnaud PHELUT (3ème des championnats de France FFA cadets la saison précédente…) ; enfin le 27 décembre, il termine 15ème des 12km de saint Rambert, et remporte la catégorie Junior. Bref, Robin n’hiberne pas et prépare activement la saison de triathlon à venir et ces résultats sont de très bonne augure !

Contact

Sports collectifs

Restez en contact

Inscrivez vous à notre newsletter

Nouveaux membres

  • fullmoonintact
  • noiselessvomitory
  • spoonssecret
  • publishingwoodpecker
  • stairsunicyclist